La consommation du tabac a pour effet une influence directe sur les muqueuses et le dépôt de particules. En raison de sa contenance en nicotine, il est également la cause de certaines brûlures occasionnelles ou encore des maladies cardiaques et des tumeurs cancéreuses.

Le tabac se révèle en tant que substance dont la consommation fait engendrer des problèmes ayant une influence sur le système nerveux et psychique, tels que : l’insomnie, la colère, l’irritabilité, la frustration et le ralentissement des pouls.

Arrêter ce genre d’habitude brusquement n’est pas si facile que ça ! Certains fumeurs ont recouru à l’utilisation de certains moyens pour simuler la cigarette classique, comme le recours à l’adoption des cigarettes électroniques.

C’est une invention qui a été planifiée par Hon Lik en 2003, et lancée dans le monde vers l’an 2005.
Il s’agit d’un appareil intéressant qui fait chauffer les e-liquides pour fournir de la vapeur et par conséquent, la libération de la nicotine qui présente une matière nécessaire pour faire remplir le manque que cause le sevrage tabagique.

Comment choisir la bonne résistance pour son appareil ?

Cigarette électronique : de quoi s'agit-il ?

Les résistances en cigarette électronique varient d’un modèle :

  • Les résistances de valeur moins d’un Ohm : utiles pour générer un maximum de vapeur ;
  • Les résistances de valeur plus d’un Ohm : adoptez celles-ci pour plus de saveurs et inhalation indirecte.